Dernières Nouvelles

DIY : créer son propre e-liquide

Le DIY, ou « Do It Yourself », est devenu populaire dans le monde de la cigarette électronique. Il s’agit de fabriquer soi-même son propre e-liquide à partir d’ingrédients de base. Cela permet aux utilisateurs de créer des mélanges uniques et de répondre à leurs propres goûts et préférences. Découvrez le guide pour y arriver dans cet article.

 

L’intérêt de fabriquer son e-liquide

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les utilisateurs de cigarette électronique choisissent de fabriquer leur propre e-liquide. Voici quelques-unes des principales raisons :

Personnalisation

En fabriquant son propre e-liquide, les utilisateurs ont la possibilité de créer des mélanges sur mesure qui correspondent à leurs goûts et préférences personnelles.

Contrôle de la qualité

Grâce au e-liquide personnalisé, les utilisateurs peuvent avoir un meilleur contrôle sur la qualité et la composition. Ils peuvent choisir les ingrédients qu’ils souhaitent et éviter ceux qu’ils ne veulent pas.

Économies d’argent

Le DIY d’un e-liquide peut permettre d’économiser de l’argent par rapport à l’achat d’e-liquides préfabriqués. En effet, cette technique vous permettra d’économiser six fois plus.

Expérience

Pour certains, fabriquer son propre e-liquide est un moyen de s’amuser et d’expérimenter avec des saveurs et des mélanges différents.

Il est important de rappeler que la fabrication de son propre e-liquide nécessite une certaine expertise et de la prudence. On doit respecter les normes de sécurité et les directives en vigueur pour éviter des risques pour la santé ou des accidents.

e-liquide différents

 

Fabriquer son e-liquide pour sa vape

Le DIY (Do it Yourself) de l’e-liquide est en réalité assez simple. Il consiste à mélanger différents ingrédients de base tels que la substance, les arômes et les bases liquides dans un flacon propre et stérilisé. Il est important de respecter les dosages et les ratios recommandés pour éviter tout risque pour la santé.

Une fois que tous les ingrédients sont mélangés, il est recommandé de secouer vigoureusement le flacon pour bien homogénéiser le mélange. Il faut aussi laisser reposer le mélange pendant quelques heures ou même plusieurs jours. Cela permettra aux arômes de se développer. On pourra aussi s’assurer que tous les ingrédients soient bien mélangés. Il ne faut pas oublier de vérifier la qualité des ingrédients utilisés pour éviter des risques pour la santé ou des accidents.

Les étapes pour la fabrication du e-liquide

Pour fabriquer son propre e-liquide, il est nécessaire de choisir des ingrédients de qualité. Les ingrédients de base sont :

          une base qui servira de support pour le mélange

          des boosters pour ajuster le taux de nicotine souhaité

          des arômes concentrés pour donner la saveur désirée

          des additifs facultatifs qui peuvent donner une note particulière au mélange, comme de la fraîcheur ou de la douceur.

Choisir la base

La base est composée de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG). Ces deux composants sont les principaux ingrédients de l’e-liquide. Il est possible de choisir des bases en différents volumes et avec des taux de PG/VG différents. Toutefois, le choix du volume dépend principalement du coût, plus le volume est grand, moins cher sera le e-liquide. Pour le taux de PG/VG, il est un peu plus complexe.

Le PG est un liquide incolore, inodore, légèrement visqueux et hygroscopique. Il produit de la vapeur et accentue les arômes et le hit ressenti avec le e-liquide. La VG, quant à elle, est également un liquide incolore et inodore, mais elle est plus visqueuse. Elle produit une vapeur dense, atténue la sensation de hit et adoucit les arômes.

Un taux élevé de VG peut causer des problèmes avec certains matériels et encrasser les résistances. Il est important de tenir compte de ces considérations lors du choix des bases pour son e-liquide.

Choisir le booster

Le choix du booster pour son e-liquide dépend de plusieurs facteurs, tels que le taux de HHC souhaité, le matériel utilisé et les préférences personnelles.

Tout d’abord, il faut connaître son propre niveau de consommation de HHC. Les utilisateurs qui ont été de gros fumeurs peuvent avoir besoin d’un produit plus concentré. Pour les utilisateurs qui ont été des fumeurs occasionnels, une faible concentration peut les satisfaire.

Par la suite, il faut tenir compte du matériel utilisé pour vapoter. Les cigarettes électroniques de type pod et les cigarettes électroniques à faible puissance nécessitent généralement des taux de HHC plus faibles. Quant aux vapes à puissance élevée, elles peuvent gérer un e-liquide ayant un taux de HHC plus élevé.*

Bien évidemment, il est important de considérer les préférences personnelles lors de la conception de son e-liquide. Certains utilisateurs préfèrent un hit plus fort, tandis que d’autres préfèrent un hit plus doux. En général, il est conseillé de commencer avec un taux faible et d’augmenter progressivement jusqu’à atteindre le taux souhaité.

Avant de commencer la manipulation de l’e-liquide, il est prudent aussi de consulter les recommandations du fabricant ou les conseils d’un professionnel de la santé. Ceci est fait pour s’assurer que le taux de HHC choisi est approprié pour vous. Il est important de rappeler que le surdosage de HHC peut causer des effets secondaires indésirables et est à éviter.

Ajouter des arômes

L’un des avantages les plus importants de la fabrication de son propre e-liquide est la possibilité de choisir parmi une variété de saveurs incroyables. En effet, on peut bien au-delà de ce qui est disponible dans les e-liquides préfabriqués. On a la liberté de choisir parmi des arômes concentrés proposés par certains fabricants, ou même des saveurs inédites et originales, comme le pain grillé.

En utilisant des arômes de qualité pour votre DIY, vous pouvez créer des mélanges uniques qui répondent à vos goûts et préférences. Il est également plus économique de fabriquer son propre e-liquide par rapport à l’achat d’e-liquides préfabriqués.

Quant au dosage, il n’y a pas de règle précise lorsqu’il s’agit d’arômes dans l’e-liquide. Cela dépend en grande partie de vos préférences en matière de goût. Toutefois, il est généralement recommandé d’utiliser entre 10 % et 20 % d’arôme par rapport au volume total de la base (base + booster). Si vous souhaitez un e-liquide à l’arôme puissant, vous pouvez ajouter plus d’arômes dans la base. Il est important de rappeler que vous pouvez toujours ajuster le mélange en ajoutant de l’arôme si le goût est trop faible, ou en diluant avec de la base si le goût est trop fort. Certaines marques proposent des arômes concentrés pour reproduire leur e-liquide tout fait, et il est généralement indiqué sur l’emballage le dosage d’arômes à utiliser.

Ajouter des additifs

Il n’est pas nécessaire d’utiliser des additifs pour fabriquer son propre e-liquide, mais vous pouvez le faire si vous le souhaitez. Les additifs sont très concentrés et doivent être utilisés avec précaution. Il est recommandé d’utiliser entre 1 % et 3 % d’additif par rapport au volume total si vous souhaitez en ajouter.

Les additifs peuvent apporter des notes particulières à votre e-liquide, comme de la fraîcheur, de la saveur sucrée, acide, fumée, etc. Il est possible d’ajouter par exemple de la pyrazine pour donner une note de noisette grillée. Ces additifs sont particulièrement destinés aux amateurs de cuisine fine qui souhaitent expérimenter des saveurs originales.

e-liquide DIY

La préparation du e-liquide

Fabriquer son propre e-liquide est simple, une fois que vous savez quels composants utiliser et dans quelles proportions. Il n’y a pas d’ordre particulier à suivre pour ajouter les ingrédients dans le contenant, vous pouvez le faire dans l’ordre qui vous convient le mieux.

Vous pouvez utiliser différents types de contenants tels que des flacons en verre de différents volumes (10 ml, 30 ml, 50 ml, 100 ml, etc.) ou des fioles en plastique pour des volumes importants (jusqu’à 1 L). Il suffit de secouer le mélange pour bien le mélanger et de le laisser reposer un moment avant de pouvoir le vapoter. La plupart des e-liquides sont prêts à être vapoter immédiatement.

Cependant, certains arômes peuvent nécessiter un temps de maturation pour développer leur saveur, comme les arômes-tabacs. Aussi, il faut conserver le e-liquide à l’abri de la lumière et à température ambiante pendant cette période. Certaines autres saveurs peuvent aussi nécessiter un temps de maturation, cela est indiqué sur la fiche produit si c’est le cas.

La dégustation du e-liquide

Le DIY est un processus flexible, si le e-liquide que vous avez préparé ne répond pas à vos attentes, il est facile de l’ajuster. Vous pouvez y ajouter de l’arôme ou de la base selon vos préférences. Il est important de noter que créer la recette parfaite peut prendre un peu de temps et d’expérimentation. De ce fait, n’hésitez pas à expérimenter et à déguster différentes combinaisons pour trouver celui qui vous conviendra le mieux. Bien évidemment, pour profiter des effets de ce produit fait maison, il vous faudra une vape. Dans ce cas, faites un tour sur notre site HHC VAP.

Pour conclure, créer son propre e-liquide est un processus amusant et économique. Il permet de personnaliser sa consommation selon ses goûts et préférences. Il s’agit d’une alternative intéressante pour les utilisateurs de cigarette électronique qui souhaitent avoir un meilleur contrôle sur la qualité et la composition. Toutefois, pour une meilleure expérience, on doit choisir la bonne vape.

Acheter HHC Vape Premium

Vivez la meilleure expérience de vapotage au HHC!

HHC Vap

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire défiler vers le haut
0
    0
    Votre Panier