Actualité

Vapoter du HHC au Qatar, est-ce envisageable ?

Le HHC, tout comme les CBD est une molécule du cannabis quoiqu’il y demeure en faible quantité. Ses produits dérivés commencent tout juste à se faire connaître, vous aurez donc l’embarras du choix. Outre les fameuses résines HHC, l’un des meilleurs moyens de ressentir du plaisir dans le HHC est de le vapoter. Le vapotage du HHC est sans doute l’une des expériences les plus hallucinantes que vous tenteriez dans votre vie.

 

Le HHC, une substance pas si différente des autres cannabinoïdes

Aujourd’hui, l’industrie du cannabis est plus que jamais en évolution avec ses nombreux produits dérivés des cannabinoïdes présents sur le marché. Les produits CBD font partie des offres les plus attractives du moment à cause de leurs multiples vertus. Mais le HHC n’a rien à envier à ce fameux cannabinoïde, il y a des gens qui le préfèrent au cannabidiol. L’Hexahydrocannabinol est presque imperceptible à l’état naturel dans la plante de chanvre. Voilà pourquoi on a tenté de le créer par hydrogénation d’extraits naturels du cannabis Sativa, c’est donc aussi une substance semi-synthétique. C’est vers les années 40 qu’un chimiste dénommé Roger Adam s’est évertué à le produire l’Hexahydrocannabinol. Celui-ci essaya donc de stabiliser le delta-9-tétrahydrocannabinol en y additionnant des molécules d’hydrogène, d’où le terme hydrogénation.

Un produit semi-synthétique pourtant génétiquement riche

Étant une forme hydrogénée du tétrahydrocannabinol, on a tendance à confondre le HHC avec ce cannabinoïde. Le HHC semi-synthétique renferme donc tout naturellement du THC dans sa formule chimique. Ceux qui l’ont essayé ont eu l’impression qu’ils utilisaient du THC, mais à faible dose.

Quoi qu’il en soit, il faut noter qu’on a découvert que le HHC présente également des similarités avec le fameux CBD. En effet, les chercheurs ont décelé une ressemblance dans la structure chimique entre les deux molécules. On représente la formule chimique du HHC et du CBD respectivement comme suit C21H32O2 pour le premier et  C21H30O2 pour le second.

Des ressemblances au niveau des effets

On a tendance à penser que le HHC se trouve en quelque sorte entre les deux cannabinoïdes populaires (CBD et THC). Cette hypothèse s’accorde notamment dans leurs effets. 

– Une action euphorique

Le HHC semi-synthétique procure également du high tout comme son prédécesseur génétique à savoir le THC. Vous l’aurez deviné, ces produits sont psychoactifs c’est pourquoi tout abus est fortement déconseillé. Toutefois, de nombreux amateurs de vape s’affranchissent des restrictions  strictes dès qu’il leur vient une envie de planer. Justement, l’impression d’euphorie laissée par le HHC est presque 30% inférieure à celle du THC, selon les experts. Cela est loin d’être perçu comme un défaut pour les amateurs de HHC, bien au contraire. Ces derniers apprécient son action revitalisante, enivrante et  motivante. En outre, d’autres personnes trouvent que l’Hexahydrocannabinol se révèle être plus stimulant que son prédécesseur génétique. Il faut tout de même souligner que tout excès en HHC est déconseillé sinon les effets indésirables se feront irrévocablement sentir. Paranoïa, vertiges, insomnies, anxiété sont autant d’incidences négatives en cas de surconsommation. A part cela, ils devront s’accommoder aux yeux rouges et à la sécheresse buccale.

cannabis

– Le potentiel thérapeutique non négligeable du HHC

Le CBD n’est pas le seul cannabinoïde présentant un potentiel thérapeutique, le HHC a également ce mérite. Bien que son usage soit restreint dans plusieurs pays, l’hexahydrocannabinol a la capacité de soulager les douleurs. D’ailleurs, une recherche menée dans les années 70 révèle son potentiel analgésique. Cette expérience menée sur des souris suggère que le bêta-HHC partage certaines propriétés avec les analgésiques narcotiques comme la morphine. On n’écarte pas la possibilité qu’il aide à soulager les symptômes du cancer puisque le HHC est dérivé du THC. Ce cannabinoïde aurait la faculté d’atténuer les nausées, vomissements, douleurs et manque d’appétit chez les cancéreux traités par chimiothérapie. L’expérience de Rick Simpson et son huile à base de cannabinoïdes est pertinente sur ce sujet. Cette personne qui milite pour libéraliser le cannabis est devenue célèbre grâce à l’huile qui porte son nom (RSO). Après usage de cette huile dérivée des phytocannabinoïdes, il aurait vaincu son cancer de la peau (carcinome basocellulaire).  Par ailleurs, le HHC peut également aider les personnes anorexiques en cas de perte d’appétit.

 Différentes raisons d’apprécier le vapotage du HHC

Le vapotage fait partie des milles et une méthode pour profiter de l’Hexahydrocannabinol. Bien entendu, les experts confirment que cet usage est idéal pour tirer la meilleure partie de cette substance semi-synthétique. Les amateurs de cigarettes électroniques seront ravis de l’apprendre étant donné leur penchant pour l’inhalation indirecte. A contrario, l’inhalation directe de HHC  favorise la libération des molécules toxiques par combustion. Par conséquent, il vaut mieux utiliser des vapes HHC si vous voulez préserver votre santé. Vous pouvez vapoter du HHC à vos heures perdues puisqu’il existe des e-liquides spécialement adaptées à cela sur le marché. Il en va de même pour les appareils d’inhalation, vous avez l’embarras du choix entre les vapes pen, les Pods, les Puffs, etc. De plus, sachez que la plupart des cartouches à vape contiennent du distillat HHC enrichi en Hydrocarbure monoterpénique (ou pinène). Ce composé serait particulièrement bénéfique pour la mémoire.

En outre, l’usage d’un stylo vape HHC est parfait pour vapoter en toute modération du HHC. Ces stylos à vape sont d’ailleurs simples d’utilisation et faciles à transporter ou à dissimuler, pour les plus discrets. Toutefois, il en existe de plus extravagants sur le commerce pour ceux qui assument leur penchant pour les e-cigarettes. Un autre avantage, c’est que le vapotage vous évite d’être testé positif face à un contrôle antidopage. En revanche, fumer du HHC libère du 11-hydroxy-THC, ce qui est normal puisqu’il est synthétisé à partir du THC. Or, ce métabolite 11-hydroxy-THC est facilement détectable par les appareils de dépistage de drogue. Tout cela pour dire que vous pouvez déjouer ces tests en évitant la combustion ou l’ignition directe. De toutes manières, l’action de l’ Hexahydrocannabinol s’estompe au bout de quelques heures (2 heures).

coupe-du-monde-de-football-au-Qatar-en-2022

 

Si l’idée vous tente de vapoter du HHC au Qatar  

La fin d’année s’annonce particulièrement divertissante avec la coupe du monde prévue en décembre au Qatar. Beaucoup de visiteurs seront au rendez-vous et profiteront de l’occasion pour faire du tourisme et surtout s’amuser. Bien entendu, les amateurs de vape aimeraient bien assister à cet évènement mondial qui promet des sensations fortes. Ils pourraient se demander s’il est éventuellement possible de vapoter du HHC dans ce pays arabe. En effet, nombre de vapoteurs transportent occasionnellement leurs outils de vape dans leurs bagages à main.

Réglementations sur le vapotage dans le monde

On sait que la loi française est devenue assez stricte sur l’usage du HHC même si avant elle l’avait admise. Il est donc normal que les vapoteurs veulent sortir des frontières du pays pour en profiter en toute liberté. Malheureusement pour eux, de grandes nations interdisent l’usage du HHC dans leurs territoires (Cambodge, Royaume-Uni, Brésil).

L’opinion est partagée en matière de vape, il y a des pays qui autorisent le vapotage et d’autres qui l’interdisent catégoriquement. L’Angleterre fait partie des entités qui admettent la vape. Les Anglais perçoivent cette pratique comme étant une alternative pour sevrer la nicotine. Le Gouvernement du Royaume-Uni encourage même les fumeurs à se détourner du tabac au travers du vapotage. En outre, le gouvernement vénézuélien est assez flexible quant à cette pratique sans pour autant l’autoriser dans les espaces publics.

La vape est prohibée dans beaucoup de pays comme Singapour ou l’Uruguay. Les pays du Moyen-Orient n’y sont pas non plus favorables ni à l’usage du HHC au sein de leurs frontières. Le vapotage de THC ou de HHC est interdit, notamment en Turquie, à Oman et en Jordanie. Ces fortes répressions sont liées à la croyance selon laquelle cette pratique constitue une incitation à fumer du tabac. Il faut avouer que le tabagisme engendre une forte accoutumance tout en étant hautement toxique et mortel.

Le vapotage de HHC est-il autorisé au Qatar ?

Si vous avez l’intention de vapoter du HHC au Qatar, réfléchissez-y à deux fois. La réglementation est stricte dans ce pays qui interdit à la fois l’importation, le commerce et la promotion des produits de vape. Cette interdiction s’applique bien évidemment aux accessoires de vape comme l’e-cig. De ce fait, il est inutile d’en transporter dans ses bagages pour éviter tout problème. Le simple fait de détenir des cigarettes électroniques est passible de confiscation à l’arrivée au pays. Qatar est vraiment inflexible à ce sujet, il n’admet aucune forme d’autorisation (ordonnance, etc.). D’ailleurs, les sanctions pourraient être plus graves si jamais l’on vous surprend en train de vapoter du HHC.

En définitive, le vapotage du HHC a déjà des fans grâce au high qu’il procure. Le HHC n’est pas aussi dangereux que l’on pourrait croire bien qu’il est souvent confondu avec son prédécesseur génétique. Cette substance semi-synthétique a un potentiel thérapeutique non négligeable grâce à sa similitude avec le THC et le CBD. Les usagers trouvent dans le vapotage un moyen pour se divertir tout en déjouant les contrôles de dépistage de drogue. Les amateurs de cigarettes électroniques adorent notamment l’effet subtil d’euphorie des e-liquides ou cartouches HHC. Ce dernier aspect combiné à l’élimination des éléments toxiques via le vapotage promet d’attirer d’autant plus l’intérêt du public. Par ailleurs, si vous voulez savoir quelle expérience est plus intense entre le cannabinol et le HHC, découvrez cela dans un autre article.

Acheter HHC Vape Premium

Vivez la meilleure expérience de vapotage au HHC!

HHC ou THC: lequel est le plus high?

Après l’arrivée houleuse du CBD, le HHC se fait une place tout en douceur sur le marché français, profitant du flou juridique. Déjà vulgarisée aux Etats Unis, cette nouvelle molécule portant le surnom de “défonce légale” pourrait se substituer au THC. Paraît-il qu’elle serait même plus high! HHC ou THC? Comparaison.

Le HHC c’est quoi?

Le HHC ou hexahydrocannabinol est un phytocannabinoïde au même titre que le THC, le CBD, le CBG, et bien d’autres. Vous l’aurez compris, il est issu du cannabis. Cependant, il n’existe qu’en infime quantité, pour ne pas dire à l’état de traces. Comme il si est rare, l’extraire est un travail titanesque. En fait, le HHC est dérivé du THC, fabriqué en laboratoire et obtenu par processus d’hydrogénation. A la base, leur structure moléculaire sont les mêmes, exception faite que l’hexahydrocannabinol possède deux atomes d’hydrogène supplémentaires.

Méthode de fabrication du HHC

Certains disent que le HHC est une molécule montée de toute pièce. Il est vrai que pour le fabriquer, il faut extraire et isoler du CBD et du THC, auxquels on applique une réaction chimique. L’utilisation de catalyseurs chimiques fait aussi partie du processus, ce qui est peu orthodoxe mais efficace. Il en résulte la rupture de la structure chimique à double liaison du THC, remplacée par de l’hydrogène. Cela n’affecte aucunement les effets ni la puissance de la molécule d’origine. A contrario, elle est renforcée et devient moins sensible à l’oxydation ainsi qu’à la dégradation. 

On dit aussi que l’hexahydrocannabinol est une molécule de synthèse, et non un cadeau de la nature comme peut l’être le THC et le CBD. Ce n’est ni vrai ni faux. En réalité, elle est déjà naturellement présente dans le cannabis, et en même temps fabriquée en laboratoire. Le HHC est donc plutôt un cannabinoïde semi-synthétique.

Mais les fabricants ne révèlent que très peu d’informations concernant leurs méthodes. Cela dit, il ne faut pas tous les mettre dans le même sac, par respect pour ceux qui n’osent pas ternir la réputation du marché avec des produits peu fiables. 

Les effets du HHC

Côté effet, la ressemblance avec le tétrahydrocannabinol se fait bien ressentir. Pour tout vous dire, le HHC n’a pas encore fait l’objet d’études profondes comme son analogue, ni comme le cannabidiol. Ce dernier-né de la lignée des cannabinoïdes étant tiré du THC, il présente une grande similarité avec ce dernier. Pour certains consommateurs, il serait même plus puissant. Vous l’aurez deviné, ses effets sont psychotropes. En voici la liste connue à ce jour:

  • effets euphorisants,
  • soulagement de la douleur,
  • changement d’humeur,
  • modification de la perception du temps et de l’espace,
  • stimulation de l’appétit,
  • effet high.

Le HHC est-il plus ou moins high que le THC?

Deux théories différentes répondent à cette question. La première affirme que le HHC est une version soft du THC, car il est deux fois moins high. A l’évidence, la seconde réfute la première, en affirmant la puissance du HHC. 

Aussi absurde que cela puisse paraître, chacune de ces théories est véridique. L’hexahydrocannabinol est précisément un dérivé du Delta-9-THC. Il s’agit de sa version hydrogénée. Lors de la rupture des doubles liaisons de carbone du cannabinoïde, une huile de cannabis hydrogénée appelée HCO va se former. Cette huile enrichie en acide hexahydrocannabinolique (HHCA) est ensuite raffinée selon les préférences des fabricants. Ce qu’il faut savoir, c’est que le HCO renferme deux types de HHC:

  • le HHC 9R, qui a une affinité naturelle avec les récepteurs cannabinoïdes du système endocannabinoïde, un point commun avec le THC,
  • le HHC 9S, qui à priori ne partage pas cette même affinité que son prédécesseur avec les récepteurs CB1 et CB2. 

Par conséquent, la puissance et l’effet high des produits au HHC varient en fonction du ratio entre les HHC 9R et 9S qu’ils contiennent. Autrement dit, si le ratio de HHC 9R est plus élevé que celui du HHC 9S, l’hexahydrocannabinol peut être plus puissant que le tétrahydrocannabinol, surtout à forte dose.

Pourquoi les cannabinoïdes n’ont aucun effet?

Pour certaines raisons, il est tout à fait possible de ne rien ressentir après l’inhalation ou l’ingestion de HHC. Cela ne vient pas systématiquement du produit en soi, mais peut aussi dépendre de la façon dont il est consommé ou pour des raisons métaboliques. Par exemple, si vous êtes un consommateur averti de THC et que vous êtes habitué au high, il est probable que votre niveau de tolérance soit élevé. Chez les femmes, la période des règles est favorable à l’augmentation de ce niveau de tolérance, à cause de la hausse du niveau des hormones.

Pour retrouver le high, il vous faut réajuster votre dose d’hexahydrocannabinol. Sachez aussi que ses effets peuvent diminuer s’il est pris avec d’autres substances comme l’alcool ou le CBD. Dans tous les cas, il y a toujours une raison qui explique pourquoi vous ne ressentez pas les effets du HHC, tout comme du THC. Une fois la raison identifiée, il est plus facile de la contourner. 

Les bienfaits du hexahydrocannabinol et du tétrahydrocannabinol

Même si beaucoup de consommateurs prennent du cannabis pour se défoncer, son usage ne se limite pas au récréatif. N’oublions pas que la plante renferme environ une centaine de cannabinoïdes, dont le THC et le CBD. Ce dernier est connu pour ses bienfaits sur le bien-être, la détente, la relaxation et le soulagement de la douleur.

Bien que le THC soit une substance psychoactive et psychotrope, il aide également à atteindre ce sentiment de bien-être, d’euphorie, de relaxation. Il stimule aussi l’appétit et aide à mieux gérer le stress et la dépression. La liste de ses vertus thérapeutiques est longue. Il en est de même pour le HHC. Ses effets supposés se rapprochent beaucoup de ceux du THC, et sont plus intenses comparés au CBD. On peut donc en déduire qu’il se trouve à mi-chemin entre le cannabidiol et le tétrahydrocannabinol. Malgré le fait qu’il soit reconnu comme un cannabinoïde psychoactif, il est aussi vertueux que ses cousins. Voici quelques-uns de ses bienfaits sur l’organisme: 

  • booste l’appétit,
  • procure un sentiment d’euphorie,
  • modifie positivement l’humeur,
  • aide à se détendre,
  • améliore le sommeil,
  • etc.

Qu’on ne nous dise pas que le cannabis est dangereux pour la santé!

HHC, THC et législation

Le cannabis THC a longtemps souffert de la prohibition. Considéré comme un stupéfiant, il est illégal depuis le 20ème siècle. Aujourd’hui, de nombreux pays d’Europe, des États d’Amérique et le Canada sont passés à la dépénalisation et à la légalisation du cannabis thérapeutique et récréatif. En France, le fait de consommer du cannabis est encore sanctionné d’une amende de 200 euros. En outre, le cannabis médical à titre expérimental pourrait être autorisé, au plus tard en 2023. 

A propos du HHC, aucune loi n’interdit de le vendre ni de le consommer. En Europe, il profite de ce flou juridique et des lacunes de la législation. Étant naturellement présent dans le pollen et les graines de chanvre, il est extrait naturellement. Du moins, c’est ce que veulent faire croire les fabricants. De plus, il est quasiment indétectable dans les tests de drogue, contrairement au THC.  

Aux États Unis, il est considéré comme un analogue du THC et soumis à la loi fédérale des analogues dans certains États. Dans l’Hexagone, son avenir est pour le moins incertain. Quand on pense aux nombreuses péripéties de la légalisation du CBD, plus le fait qu’il soit psychoactif et indétectable, on peut s’attendre à ce que le HHC soit bientôt classé comme stupéfiant.

En conclusion, prenez du HHC pour le high pour vous éviter les ennuis avec la justice. Les effets peuvent être plus ou moins puissants, tout en restant proches de ceux du THC. Pour optimiser la biodisponibilité du cannabinoïde, la meilleure façon de consommer cette étoile montante des cannabinoïdes est le vapotage. 

Acheter HHC Vape Premium

Vivez la meilleure expérience de vapotage au HHC!

Coup d’œil de la légalité du HHC dans le monde

 

Alors, êtes-vous nouveau dans l’industrie du cannabis et curieux de connaître la légalité du HHC ? Au cours de vos recherches, vous êtes-vous demandé si le HHC pouvait vous faire planer ? Ou dans quelle mesure l’utilisation du HHC est-elle légale dans mon pays ? Dans cet article, nous allons faire la lumière sur la légalité du HHC dans le monde.

 

Pour commencer, qu’est-ce que le HHC ?

 

L’industrie du cannabis se développe à pas de géant avec la popularité du Delta-9 THC et du CBD. Mais un nouveau venu dans la communauté commence à attirer l’attention,  le HHC. Êtes-vous un débutant ou faites-vous partie des amateurs de cannabis chevronnés qui ont tout essayé sous le soleil ? Quelque soit votre connaissance sur le cannabis, vous devez vous intéressez à ce qu’il y a sous le capot de HHC. De plus, vous devez savoir si vous avez une base juridique solide lorsque vous en faites l’expérience.

 

En fait, HHC, l’acronyme pour hexahydro cannabinol, est l’un des cannabinoïdes les plus demandés dans le monde du cannabis. Particulièrement, ce cannabinoïde à base de chanvre se produit en quantités infimes. Parce qu’il se trouve actuellement en petites quantités, il doit être synthétisé en laboratoire par un processus appelé hydrogénation. Ainsi, il sera rendu sûr pour un usage commercial.

 

En raison de sa nature relativement nouvelle, les frontières juridiques concernant son utilisation sont floues dans de nombreux pays. Et, dans de nombreux cas, les législateurs ne sont même pas encore conscients de l’existence et de la disponibilité du HHC. Par conséquent, cela laisse d’énormes zones grises, avec des réglementations peu claires et un sentiment d’inquiétude des utilisateurs HHC.

 

 

Le HHC est-il naturel ou synthétique ?

 

En raison des effets du HHC, il est normal de se renseigner sur sa nature naturelle ou synthétique. Vous pourriez être tenté de penser qu’aucune substance naturelle ne vous offrirait ce riche mélange d’expériences. Mais pour répondre à votre question, le HHC est considéré à la fois comme un cannabinoïde naturel et semi-synthétique. Cela dit, tout dépend de sa provenance.

 

Comme mentionné précédemment, des quantités considérables de HHC sont rendues disponibles pour une utilisation commerciale par hydrogénation. De toute façon, le HHC est présent dans le cannabis en petites quantités. Donc, cette variété est une excellente solution. Le processus d’hydrogénation modifie le poids moléculaire naturel du THC, et ce que nous avons est maintenant considéré comme semi-synthétique.

 

 

En fait, l’ état légal de l’hexahydrocannabinol est complexe. Comme aux États-Unis, de nombreux États n’ont pas promulgué de lois pour son utilisation. D’autre part, les effets du HHC sont super enivrants. Voilà pourquoi les utilisateurs sont en conflit quant à savoir si c’est légal ou non. En ce qui concerne le chanvre, vous devez comprendre que les questions juridiques restent toujours un débat. La raison vient du fait que différents États des États-Unis ont des termes et conditions différents pour de telles questions.

 

Sa similitude avec le delta-9 THC n’aide pas beaucoup puisque les lois de plusieurs pays interdisent ce cannabinoïde. Maintenant, vous voyez où est le problème maintenant? Delta-9, un composé psychoactif, fait planer ses utilisateurs peu importe la manière dont il est consommé. Sous forme de comestible, par administration sublinguale, et même de vapotage. La vraie raison est qu’il s’agit légalement d’ une zone interdite sous certains climats.

 

Depuis l’adoption de la loi agricole en 2018, le monde du cannabis a connu une croissance sans précédent. Des alternatives au THC et au CBD sont encore en train d’émerger. Donc, il est logique que le HHC apparaisse sur toutes les nouvelles options, malgré ses effets et sa similitude avec le delta-9 THC, soit excusée. Cependant, quelques assouplissements existent dans le respect des règles entourant l’utilisation des cannabinoïdes dans le monde. Commençons par l’Amérique.

 

Drapeau des USA et cannabis, marteau juge, légalité HHC en Amérique - HHC Vap

Légalité du HHC en Amérique

 

Comme mentionné précédemment, le Farm Bill de 2018 a ouvert de nouveaux domaines pour la culture du chanvre et ses avantages au niveau fédéral. Selon cette loi, tous les dérivés légaux du cannabis doivent contenir moins de 0,3 % de THC en poids sec.

 

Et quand on y pense, les produits HHC comme les chariots de vapotage répondent tous à cette exigence particulière. Toutefois, comme il s’agit d’Amérique et que les lois sont inconstantes. Ainsi, toute législature d’État peut considérer le HHC comme une substance interdite à tout moment. Dans ce cas, il est nécessaire de connaître la légalité du HHC dans chaque État.

 

 

Comme mentionné ci-dessus, le HHC est considéré comme une alternative légale au THC. Bien que ce soit le cas dans certaines régions, la question peut être complexe. À cause de sa similarité au THC, certaines zones interdisent le HHC. Mais comme il est dérivé du chanvre industriel, il pourrait être considéré comme légal dans des endroits comme les États-Unis. Depuis le Farm bill de 2018, la légalité du HHC devient le plus grand défi juridique pour beaucoup.

 

Les cannabinoïdes HHC ne sont pas nocifs ou dangereux en eux-mêmes. Mais la façon dont ils sont fabriqués peut l’être. De plus, le HHC n’apparaît pas dans la liste des stupéfiants de l’Union Européen.  En fin de compte, HHC est techniquement légal en Europe et dans de nombreux autres endroits dans le monde. Cependant, cela peut changer avec le temps, alors assurez-vous de vérifier régulièrement vos lois locales.

 

Légalité du HHC en Afrique

 

Comme dans d’autres endroits, la plupart des pays africains interdit le THC. Dans le monde, ce continent enregistre les consommateurs les plus élevés de cannabis. En 2020, le Ghana, le Nigéria, le Maroc, la Zambie, et Madagascar représentent la population africaine la plus importante consommant du cannabis.

 

Mais en septembre 2018, l’Afrique du Sud a légalisé la culture privée de plants de cannabis par des adultes pour leur consommation personnelle. Cela conduit à la libéralisation de la politique du cannabis en Afrique. Cependant, l’histoire n’est pas terminée, car de nombreuses questions demeurent, comme la quantité de cannabis qu’une personne peut consommer.

 

Le gouvernement sud-africain a aligné des nouvelles lois sur le cannabis sur la constitution du pays. Et, dernièrement, cette année, ce pays a officialisé l’ouverture d’une pharmacie légale qui vend du cannabis. Jusqu’ici, on peut dire qu’un pays autorisant l’utilisation et la consommation du cannabis selon les conditions légalise techniquement le HHC. La raison est que le HHC dérivé du cannabis lui-même. Pourtant, plusieurs autres pays d’Afrique criminalisent la consommation du cannabis. Ainsi, vous devez vous renseigner sur les lois locales avant de consommer du HHC pour éviter d’enfreindre les réglementations.

 

Légalité du HHC en Asie

 

Pareil que l’Afrique, la légalité du HHC en Asie dépend du pays et ses lois. Par exemple, en juin 2022, la Thaïlande est le premier pays asiatique légalisant la culture et la vente de cannabis. Le gouvernement thaïlandais espère générer plus de 2 milliards € en lançant cette nouvelle industrie. Cependant, le ministre thaïlandais de la Santé, Anutin Charnvirakul, a déclaré à CNN que l’utilisation récréative de la plante est encore interdite. Bref, étant substance présente dans le cannabis, l’utilisation du HHC peut être considérée légale dans un pays autorisant l’utilisation du cannabis.

 

Le cannabis médical est largement légal en Nouvelle-Zélande et dans les territoires australiens. D’autre part, il est illégal en Mélanésie, tandis que les politiques varient en Polynésie et en Micronésie. Jusqu’à présent, les décisions législatives les plus transformatrices en matière de cannabis et les cannabinoïdes (y compris le HHC) en Asie viennent des nations et des États plus petits. Cela inclut l’ACT, Guam et les îles Mariannes du Nord qui légalisent la consommation de cannabis à des fins récréatives depuis 2018.

 

Réflexions finales sur la légalité du HHC

 

Avez-vous jeté un coup d’œil rapide à tous les pays que nous avons brièvement mis en évidence ? Vous remarquerez que la plupart d’entre eux n’ont pas de lois précises concernant l’utilisation ou la vente de HHC dérivé du cannabis. Cela se traduit finalement par le fait que le HHC reste légal.

 

La raison en est assez simple ! En fait, le HHC n’existe pas depuis assez longtemps pour que des lois fondamentales soient rédigées à son encontre. Toutefois, le statut juridique du HHC en particulier est actuellement vague dans de nombreux États et pays. Donc, chacun doit être responsable et se tenir au courant de la législation nouvelle ou en attente concernant l’utilisation du HHC. Après tout, vous ne voulez pas être pris avec dans une zone où la possession de HHC a été interdite.

Acheter HHC Vape Premium

Vivez la meilleure expérience de vapotage au HHC!

Découvrez tout sur le HHC : la Nouvelle star des Cannabinoïdes.

Le dernier né de la famille des substances extraites de la plante de chanvre commence tout juste à faire parler de lui. Il s’agit du HHC ou communément appelé dans le jargon scientifique hexahydrocannabinol. D’ailleurs, son avenir semble tout aussi prometteur que celui de ses prédécesseurs, à l’exemple du CBD, CBC, CBG ou encore CBN. La curiosité du grand public le concernant ne fait qu’accroître au fil de ces dernières années. En effet, le HHC, comme toutes les autres molécules synthétisées par la plante de chanvre, apparaît en tant que produit bon pour la santé. Cependant, il s’agit d’un élément extrêmement rare. Néanmoins, ce caractère ne fait que renforcer son image et attiser encore plus de questions à son égard. Alors qu’en est-il vraiment de ce produit ? Est-ce que la consommation d’hexahydrocannabinol ne présente que des avantages ? Nous vous en parlons dans cet article.
 

Les principes actifs extraits du chanvre

Durant les 10 dernières années, nombreuses sont les études et recherches scientifiques qui se sont penchées sur le cas du chanvre, plus particulièrement des cannabinoïdes. Ces derniers sont des molécules synthétisées par la plante et possèdent des propriétés spécifiques qui peuvent affecter l’organisme humain dans son ensemble, d’où leur qualification de « principes actifs ». Actuellement, il en existe plus d’une centaine recensée dont les plus populaires comme le CBD, CBG… sont déjà commercialisés légalement dans plusieurs pays.
Le marché légal des cannabinoïdes est en pleine croissance. Aujourd’hui, les produits dérivés sont très prisés des sportifs, des professionnels. Le grand public commence à peine à découvrir leurs potentiels. La raison en est que la majorité des substances issues du chanvre affecte positivement l’organisme. En effet, les premières utilisations légales de ces principes actifs ont été réalisées dans le domaine médical, prouvant les vertus thérapeutiques de ces molécules. C’est là même le fondement de la confiance des clients et la cause de leur engouement pour ces produits.
Tous les actifs de la plante possèdent leurs propres caractéristiques. Certains comme le cannabidiol ne présentent que des avantages. En revanche, d’autres comme le THC sont des substances psychoactives et sont donc illégales. Le HHC quant à lui se trouve au milieu. Cela signifie qu’il présente à la fois des avantages mais aussi des inconvénients.
 

Le HHC, un produit redécouvert par le grand public


Grâce aux bienfaits prouvés du hexahydrocannabinol sur l’organisme, les articles à base de ce type de cannabinoïde se retrouvent aujourd’hui au centre de l’attention. Pourtant, cette une tendance extrêmement récente si l’on considère que le HHC a déjà été découvert en 1944 par le chimiste américain Roger ADAMS.
Le public le redécouvre seulement aujourd’hui. Il est important de noter que c’est principalement la rareté de cette molécule dans la plante de chanvre qui est à l’origine de ce décalage. Il est produit en très petite quantité de manière naturelle. Mais il est tout de même possible de le synthétiser en modifiant la composition moléculaire du THC. Or, comme nous le savons, ce dernier est illégal. Ce fait a joué en défaveur de la promotion du HHC mais le cadre réglementaire concernant les cannabinoïdes évoluent. De ce fait, chaque élément fait l’objet d’études et d’analyses spécifiques au fur et à mesure de l’évolution de l’intérêt qu’on leur porte.

Le HHC à destination du grand public

La loi française interdit la commercialisation et la consommation de produits issus du cannabis ayant un taux de THC supérieur à 0,2%. De ce fait, le marché est très réglementé. Cependant, le HHC n’a encore fait l’objet d’aucun décret. Mais cela ne saurait tarder vu l’engouement des consommateurs et des médias pour cette substance. En attendant, il est recommandé d’aller consulter et de disposer d’une ordonnance médicale avant d’en consommer.

Jusqu’à preuve du contraire, nous pouvons affirmer que l’hexahyrocannabinol est légal en France. Mais il faut faire attention, car comme nous le savons, le HHC est un dérivé du THC. Ainsi, malgré ses vertus thérapeutiques, il peut avoir les mêmes effets que son proche parent sur l’organisme.
Ce fait sous-entend que le HHC est une substance psychoactive. Consommé en grande quantité, il est donc capable de conduire à des comportements d’accoutumance. Par conséquent, il faudra agir avec modération en suivant une prescription bien précise qu’elle provienne d’un médecin ou d’un vendeur expérimenté.
La bonne nouvelle est qu’avec la possibilité de pouvoir synthétiser le HHC, les scientifiques travaillent sur une molécule de synthèse qui garderait tous les avantages du produit sans les inconvénients. D’ailleurs, grâce à l’intérêt porté à l’égard du potentiel de cette substance, les études et les recherches menées sont nombreuses. Donc, restez informés, les bonnes nouvelles risquent de ne pas tarder à arriver.

Les bienfaits du HHC


Si le HHC se retrouve aujourd’hui propulser sur le devant de la scène, c’est qu’en plus de la rareté qui le rend précieux, l’attention que le public et les scientifiques lui portent ne fait que se renforcer à cause des nombreux bienfaits qu’il peut avoir sur l’organisme.
Toutefois, à ce jour, bien que les recherches à ce sujet ne soient pas à leurs débuts, elles ne sont pas encore très répandues. Pourtant, les résultats sont prometteurs notamment dans le domaine médical.
Les vertus thérapeutiques du HHC, d’après aussi puissant que la morphine. Cela s’explique principalement par sa proximité avec le THC.

La consommation de HHC et les effets sur l’organisme

A l’heure actuelle, le HHC n’est pas officiellement un produit à bannir. Mais comme nous le savons, le cannabinoïde possède des aptitudes psychotropes. Comme toute substance psychoactive, il modifie le fonctionnement de l’organisme, que ce soit en bien ou en mal. Ainsi, il est possible, après consommation d’avoir une montée d’énergie, un sentiment de bien-être, un meilleur appétit, une croissance de la température corporelle et/ou du rythme des battements de cœur ou encore une modification de la perception visuelle (hallucinations).

Les symptômes peuvent apparaître séparément ou simultanément en fonction de l’individu. Mais il faut retenir que dans un cadre médical, l’utilisation du HHC cible les atouts bénéfiques du cannabinoïde tout en minimisant ses potentiels inconvénients. Par ailleurs, en parlant des effets négatifs qu’il faudra prendre en compte, en voici quelques-uns : anxiété, vertiges, yeux rouges et secs, insomnie…
La liste des effets du HHC n’est pas exhaustive à cause des études en continue. Et si l’attention à l’égard de cette substance se renforce positivement, c’est que les résultats des recherches menées ont permis à la communauté scientifique, aux professionnels et au grand public de pouvoir faire preuve d’optimisme. C’est la raison pour laquelle les produits à base d’hexahydrocannabinol se sont diversifiés.

La commercialisation du HHC

Etant donné que le HHC est produit en très petite quantité par la plante de chanvre, il est quasiment impossible d’en acheter dans le but de le consommer par inhalation. Mais rassurez-vous, le choix de produits n’est pas pour autant restreint. Car les articles à base d’hexahydrocannabinol existent sous plusieurs variantes : le e-liquides, l’huile concentrée que l’on peut consommer à l’aide d’une pipe, les bonbons dont les plus populaires sont les « gummies » et autres aliments aromatisés.
Pour les questions de prix, malgré sa rareté, le HHC est généralement vendu à un prix proche du CBD pour les huiles. En revanche, si vous voulez vous procurez des fleurs, la différence de prix sera bien plus importante.
Le commerce local de HHC n’est encore qu’à ses premiers pas au sein de l’hexagone. Néanmoins les produits prennent place progressivement sur le marché. Au moment où l’on parle, si vous en cherchez, vous aurez plus de chance d’en trouver dans les enseignes américaines.

En bref, les cannabinoïdes sont à l’heure actuelle des produits de plus en plus prisés. Leurs premiers pas, réussis en médecine grâce à leurs vertus thérapeutiques, leur ont valu des places dans les produits pouvant être destinés au grand public. Le HHC, malgré un lien étroit avec le THC, a su faire partie de ces cannabinoïdes très demandés. Son succès repose sur son efficacité en tant qu’analgésique et calmant. En dépit de cela, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une substance psychoactive ; cette molécule étant un dérivé direct du THC. De ce fait, la consommation n’est pas exempte d’effets secondaires, plus particulièrement lorsque le dosage n’est pas bien calculé. Pour minimiser les risques, il est conseillé d’être parfaitement renseigné et d’aller consulter l’avis d’un expert. N’hésitez pas à faire un tour sur hhcvap pour en savoir plus sur le HHC.


J’ACHÈTE

Acheter HHC Vape Premium

Vivez la meilleure expérience de vapotage au HHC!

Le HHC apparaît-il dans un test de dépistage de drogue ?

Le HHC est un puissant cannabinoïde comparable à la morphine ! Si vous le testez, il n’y a aucun doute que ce n’est pas dangereux ou criminel. La loi envisage différentes situations dans lesquelles le dépistage de drogues peut être obligatoire, volontaire ou préventif. Même si le CBD est parfois imperceptible lors d’un test, qu’en est-il du HHC ? Développons.

Le HHC : quelles sont ses caractéristiques ?

Fleur HHC

Allons droit au but. HHC est un nouvel acronyme à trois lettres qui devient de plus en plus populaire. En effet, il ne s’agit pas d’un simple cannabinoïde. Contrairement au CBD, le HHC produit des effets psychoactifs similaires au THC, car leurs structures moléculaires sont très similaires. Ils agissent sur les mêmes récepteurs et ont un effet très similaire, tel que :

  • Une meilleure perception spatio temporel
  • La résolution des problèmes de concentration
  • Une sensation de bien-être et de plénitude

Cependant, le HHC ne figure pas sur la liste noire des substances interdites ! C’est donc parfaitement légal… du moins pour l’instant. Le HHC est un cannabinoïde très spécial, et pas seulement parce qu’il vous fait planer. Contrairement à ses autres homologues, il ne se trouve pas dans les poils des fleurs femelles, mais dans les graines et le pollen (des fleurs mâles). 

 

Dépistage des drogues en France : qu’en est-il de HHC ?

La question du dépistage des drogues et de l’alcool est controversée parce qu’elle touche à un sujet particulièrement sensible. La plupart des drogues peuvent être détectées dans le corps, notamment l’alcool, les opiacés comme l’héroïne, le cannabis, la cocaïne et les amphétamines comme l’ecstasy. Cependant, certaines drogues sont difficiles à détecter, car elles ne se manifestent que très rapidement, comme le LSD, dont les traces disparaissent au bout de quelques heures.

Il est certain que la plupart des tests de dépistage des drogues vérifient la présence de THC et d’autres substances. Par conséquent, il n’y a pas de preuve que le HHC serait détectable dans un simple test de dopage. Il n’existe pratiquement aucune preuve solide en faveur de l’une ou l’autre partie à cet égard. En France, il n’y a pas de test sur le marché qui teste le HHC, et il n’y a aucune raison de faire un tel test. Toutefois, les produits à spectre complet peuvent encore contenir du THC, auquel cas vous risquez d’obtenir un résultat positif à un test de dépistage de drogues.

 

Méthodes de dépistage

La police peut tester la salive ou l’urine du conducteur pour détecter la présence de drogues. Les tests salivaires peuvent être effectués directement par la police ou la gendarmerie, tandis que les tests d’urine nécessitent la présence d’un médecin et un lieu approprié. Ces tests peuvent être utilisés pour détecter les drogues dans diverses situations, comme les contrôles routiers, les tests sur le lieu de travail et les autotests.

La méthode dite qualitative utilise des réactifs chimiques pour tester la présence de substances dans l’échantillon analysé. Les réactifs sont calibrés pour réagir à un certain seuil de présence d’une substance. De ce fait, le résultat peut être “positif” si le seuil est dépassé. Sinon, le résultat est “négatif”. Ces méthodes ne peuvent détecter que les principales substances et groupes de substances.

Les méthodes dites quantitatives mesurent la quantité exacte de substance active présente dans l’échantillon. Ces méthodes sont très précises et ne peuvent être réalisées que par des instituts d’analyse spécialisés. Cependant, elles peuvent repérer toutes les substances connues.

 

Délais limite pour les tests

On ne sait pas grand-chose sur HHC, mais nous en apprenons chaque jour un peu plus. Comme il s’agit d’une substance dérivée du cannabis, nous savons combien de temps elle peut rester dans l’organisme. La quantité de résidus de HHC dans le corps change avec le temps. Le dépistage des drogues est un instantané du contenu d’un échantillon, le moment du test est donc très important. Après une longue période, les traces peuvent disparaître. Par conséquent, en fonction du type d’échantillon analysé (sang, urine, salive, etc.), il existe des temps de dépistage qui donnent une indication du moment approximatif de la détection de la drogue.

 

Combien de temps l’HHC reste-t-elle dans le corps ?

Malheureusement, il n’existe aucune étude sur les effets du HHC sur le corps humain et il est impossible de dire combien de temps le HHC reste dans le corps. Cependant, comme il est chimiquement similaire au THC delta 8 et delta 9, ceux-ci peuvent être utilisés comme guides. On dit que le HHC reste dans le corps entre deux et 30 jours. L’âge de l’utilisateur, la quantité utilisée et le métabolisme de l’individu peuvent affecter le temps nécessaire à l’excrétion du HHC par l’organisme.

 

Le HHC peut-il vous faire planer ?

Le HHC est un cannabinoïde psychoactif qui produit des effets similaires à ceux du delta 8 et du delta 9 du THC. On dit également que le HHC procure un high énergétique important, ce qui le rend quelque peu unique parmi les cannabinoïdes. Comme le CBD, le HHC produit une sensation agréable. Mais la nature exacte de ce sentiment peut être plus difficile à cerner. Du moins pour le moment.

 

HHC est-il légal en France ?

À l’instar des États-Unis, où la légalisation du cannabis a ouvert la voie à la commercialisation des cannabinoïdes, des produits contenant du HHC (hexahydrocannabinol) ont commencé à être importés en France. La question principale qui se pose est la suivante : est-il légal d’utiliser HHC en France ? D’ailleurs, la réponse n’est pas tout à fait claire.

Comme pour les nouveaux cannabinoïdes isolés du cannabis, il n’existe pas de doses standard. Peu de recherches ont été menées sur les effets immédiats et à long terme du HHC. On peut dire qu’il n’existe pas de réglementation adéquate en France et les vendeurs de produits HHC ne sont pas tenus de tester la puissance ou la pureté de leurs produits.

Et nous en arrivons maintenant à la question peut-être la plus difficile : les HHC sont-ils légaux ? Actuellement, l’hexahydrocannabinol n’est pas illégal en France, car il n’est pas considéré comme une drogue malgré sa similitude aux substances synthétiques Spice et K2.

Étant une substance dérivée du THC, la structure moléculaire du HHC est très similaire à cette dernière. Bien qu’il ait de faibles effets psychoactifs, son utilisation n’est pas considérée comme problématique. Les produits HHC se trouvent actuellement dans une zone grise : tant que les produits HHC ne sont pas réglementés par l’État, les utilisateurs ne peuvent qu’évaluer eux-mêmes leurs risques et avantages.

 

HHC et le dépistage des drogues : positif ou négatif ?

Dépistage drogue HHC

Il n’y a toujours pas de réponse claire à la question de savoir si ces cannabinoïdes peuvent être détectés dans les tests de dépistage de drogues. Il n’existe pas de test direct pour les cannabinoïdes THC-O ou HHC. Le HHC est peu connu par rapport à d’autres cannabinoïdes tels que le THC et le CBD, mais comme ils sont chimiquement similaires, il est possible de faire des hypothèses fiables sur la façon dont ils sont métabolisés dans l’organisme. Toutefois, certains facteurs déterminant le taux d’excrétion du HHC ne peuvent pas être entièrement contrôlés.

Jusqu’à présent, de nombreuses recherches ont été menées sur le HHC et les tests de dopage. Mais la question reste encore en suspens. Compte tenu des moyens techniques actuels, il est peu probable que la molécule HHC apparaisse lors d’un test de police. En se basant sur certains rapports d’enquêtes sur le web, la véracité de ces tests reste très approximative. En d’autres termes, même si votre test n’est pas positif pour le HHC, il est possible que votre produit contienne des traces d’autres composés qui peuvent être détectés, comme le delta 8 ou le delta 9 THC.

 

En résumé, les HHC sont susceptibles d’apparaître dans les échantillons de drogues. Il est donc conseillé de limiter leur utilisation si vous savez que vous serez testé et contrôlé dans un avenir proche. Seul le temps dira si les composants du HHC seront décomposés en métabolites de THC dans les tests de dépistage de drogues. Dans tous les cas, les chances sont très minces et vous pouvez rester restreint. Essayez dès aujourd’hui les derniers produits HHC et voyez s’ils sont faits pour vous !

Acheter HHC Vape Premium

Vivez la meilleure expérience de vapotage au HHC!

Faire défiler vers le haut
0
    0
    Votre Panier